26/07
2017

Et si le secret de la réussite, c’était le bonheur au travail… dixit la Vente directe

La Fédération de la Vente Directe qui représente un secteur en forte croissance en France depuis plus de 10 ans a confié à l’Institut d’études Occurrence la réalisation d’une étude pour analyser, chiffres à l’appui, les ressentis des vendeurs à domicile et les mettre en perspective avec la population active en France.

Le bonheur est-il le secret de la réussite du secteur ? C’est semble-t-il ce qui ressort de l’étude nationale dévoilée par l’Institut d’études Occurrence qui montre que 97% des personnes qui travaillent dans les entreprises de vente directe déclarent « qu’il y fait bon vivre » alors que les français dans leur ensemble ne sont que 75% à valider cette affirmation. Le statut d’indépendant est vécu paradoxalement comme un bonheur et la notion de liberté prend le pas devant celle de l’indépendance.

©SoftParis1

Réunion Soft Paris

Un peu d’histoire…

La Vente Directe est arrivée en France dans les années 60 alors que ni la grande distribution, ni Internet n’existaient. A l’époque, ce mode de commercialisation a connu un formidable engouement lié à une offre de produits vraiment innovants et au faible maillage de la distribution classique.
Dans les années 1990/2000, la Vente Directe a dû trouver un second souffle face à la grande distribution, au commerce en franchise, à l’arrivée d’Internet et du e-commerce.

… une mutation réussie !

Aujourd’hui, ce 3ème canal de distribution, fort de plus de 600.000 vendeurs possède une santé presque insolente avec des entreprises à la rentabilité souvent exceptionnelle. C’est un des rares secteurs en France dont la création d’emplois représente un solde annuel positif de plusieurs dizaines de milliers de personnes.

Les regards ont changé, la Vente Directe attire alors que d’autres secteurs peinent à recruter.           La dynamique des entreprises y est proche de celle observée dans les startups de la nouvelle économie. La Vente Directe a réussi sa nécessaire mutation et fait désormais partie de cette nouvelle économie.

Les moteurs de croissance sont proches de l’économie du partage :
87% des personnes travaillant en Vente Directe se déclarent au cœur de l’économie collaborative,
8 acteurs de la profession sur 10 ont le sentiment de percevoir une part juste de la valeur créée par leur activité,
83% affirment que le digital joue un rôle important dans la Vente Directe,
97% jugent l’offre produit qualitative,
89% considèrent le secteur comme innovant.

Enfin, la Vente Directe place l’humain à tous les niveaux du management et remet de l’émotionnel au sein du travail :
98% pensent que les rapports humains ont une place centrale dans l’activité de Vente Directe,
84% ont le sentiment d’être suffisamment accompagnés pour réussir.

©SoftParis8

Une étude dans l’air du temps qui parle bien aux medias, retrouvez l’info sur Elle.fr, Action Commercial, Pleine vie, Vente directe magazine

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

PARTAGER L'ARTICLE