Tél.: +33 (0) 1 45 72 44 00
info@boracay-presse.com
 

[Interview] AKEO, une entreprise controversée ?

Gros plan sur l’entreprise AKEO et sa réputation.  Rencontre et interview d’André-Pierre Alexandre, président du groupe AKEO, pour savoir si AKEO une entreprise controversée. Depuis notre dernière rencontre vous avez subi des accusations dans des webzines souvent méconnus du grand public mais qui visiblement vous associent à une entreprise soit pyramidale, soit vous accuse de pratiques sectaires, ou multi-niveaux… ?

Andre-pierre Alexandre2

AKEO, est-elle une entreprise controversée ? Que pouvez-vous nous dire à ce sujet ?

Quand j’avais 20 ans en 1989, j’ai effectivement été distributeur d’une entreprise qui s’appelait le GEPM. Ce fameux GEPM a fait coulé beaucoup d’encre à l’époque. Cette société était accusée de pratiquer la vente pyramidale interdite par la loi et d’avoir des pratiques sectaires. Il y a finalement eu un jugement  rendu par le tribunal correctionnel d’Evreux qui a expliqué de façon détaillée que le mode de distribution du GEPM était parfaitement légal. Seul le dirigeant de cette société a été lourdement condamné pour abus de biens sociaux ce qui ne met nullement en cause le mode de distribution. Pour ma part, je n’ai jamais fait partie des dirigeants de cette société et n’ai jamais rien fait d’illégal.

Pourquoi certaines personnes disent que la marque AKEO existait déjà chez FAR et quel est lien entre le GEPM, FAR et AKEO ?

Après le dépôt de bilan du GEPM , Edouard Labelle alors Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Eure a essayé de continuer à travailler avec les différents fabricants fournisseurs et les nombreux Distributeurs qui se retrouvaient un peu à la rue, en créant la coopérative FAR. J’ai quitté cette coopérative FAR en 1998, elle a d’ailleurs fermé ses portes environ deux ans plus tard.

1998, c’était aussi l’ouverture du marché des Télécoms à la concurrence et j’ai eu l’idée de me lancer sur ce secteur en utilisant ce même mode de distribution, ce qui a très bien fonctionné puisque le principe de conseiller au plus près les gens dans leurs achats est une façon de commercer des plus intelligentes. En 1997, FAR avait lancé la marque “AKEO La nouvelle Distribution”. Je savais que cette marque  proposée par Publicis avait fait l’objet d’une étude coûteuse pour vérifier qu’elle pouvait être utilisée partout dans le monde. En 2001 quand j’ai créé ma propre entreprise, cette marque était à l’abandon, en désuétude, et par souci d’économie, j’ai décidé de la redéposer sous le nom de “AKEO Le Marketing Relationnel” puis en 2009, nous avons évolué vers “AKEO Vivre autrement“.

Comment expliquez-vous qu’un article mis en ligne en 2007 du journal Le Point prétend que vous êtes mis en examen pour vente pyramidale ?

Cet article du Point mis en ligne seulement en 2007 a en réalité été écrit en 1997. Ce qui est regrettable, c’est qu’il parle de mise en examen mais ne prend pas en compte le jugement de totale relaxe dont j’ai bénéficié en 2001 ce qui était normal puisqu’à aucun moment je n’avais enfreint la loi.

En réalité, AKEO est une entreprise commerciale éthique qui adhère à la FVD, la Fédération de la Vente Directe . Cette adhésion suppose un comportement irréprochable auprès des consommateurs et des distributeurs mais parfois notre succès dérange ou intrigue des journalistes qui méconnaissent les mécanismes habituels de la vente Directe.

En savoir plus sur AKEO et sur l’histoire d’une entreprise controversée ?  Voir l’intégralité de l’interview d’André-Pierre Alexandre sur l’article suivant   ou bien en vidéo  lors d’une interview réalisée en 2017 sur le plateau TV de Courrier Cadres :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Agence Boracay PR - 223, boulevard Pereire – 75017 Paris - Tél.: +33 (0) 1 58 22 21 11 - agence@boracay-presse.com

  • Instagram
  • LeBlog
  • UK